Présentation

« Les autres voient dans la concorde nationale et dans la paix sociale le but de leur idéologie hypocrite, qui masquent les tendances inavouables des minorités dominantes à conserver le monopole de l’oppression. Nous sommes au contraire le parti de la discorde nationale, de la lutte proclamée entre les classes, et emmener le socialisme en dehors de cette voie sous des prétextes empruntés à l’adversaire signifie le tuer. »

A. BORDIGA, Socialisme et « défense nationale »

« Au sein de cette contradiction, le propriétaire privé est donc le parti conservateur, le prolétaire le parti destructeur. Du premier émane l’action qui maintient la contradiction, du second l’action qui l’anéantit. »

K. MARX – F. ENGELS, La Sainte famille

Ce site entend constituer un point de vue critique sur les élaborations théoriques et programmatiques des différents groupes ou individus se réclamant de la révolution ou du communisme.

Son nom est son programme. À l’heure de la dépression maximale de la lutte des classes, et dans l’intermède qui nous sépare des prochaines explosions révolutionnaires, il affirme que le parti communiste est le parti oppositionnel par excellence, et le prolétariat constitué en classe, la seule classe authentiquement négatrice.

Sa visée est donc essentiellement critique, son terrain, théorique et pratique. Il est destiné à tous ceux qui, « ne s’abaissant pas à dissimuler leurs opinions et leurs projets », cherchent à se ressaisir des principes communistes et à se fortifier dans leurs convictions, choses qui ne peuvent être atteintes que dans l’opposition idéologique à tous les autres courants.

Ce site ne prétend par conséquent élaborer aucune « innovation théorique » ou « stratégique » que ce soit. Il affirme au contraire que toute tentative de « moderniser » ou d’« adapter » le programme communiste, de nier le caractère violent de la révolution ou la forme nécessairement dictatoriale du parti de classe, ne peut qu’aboutir au désarmement politique et stratégique du prolétariat, à la négation complète de son autonomie, à sa subordination à des classes dotées d’intérêts contraires aux siens.